Capsule 5…Stratégies pour s’organiser sur le plan pédagogique

LES RESSOURCES POUR L’ÉLÈVE

Je crois sincèrement que l’organisation chez l’élève est, d’abord et avant tout, la responsabilité de l’enseignant(e). Nous devons nous assurer que chaque élève a accès aux ressources nécessaires pour son apprentissage et ce, rapidement et facilement. Je vous présente ici ma 5e stratégie: LES RESSOURCES POUR L’ÉLÈVE.

Où vos élèves trouvent-ils leurs ressources?

À l’élémentaire, la plupart des élèves ont soit un casier ou un pupitre pour y placer leurs effets scolaires. Pendant longtemps, mes élèves avaient un pupitre dans lequel ils y rangeaient tout leur matériel. Toutefois, après quelques semaines, il fallait souvent faire le ménage puisque les feuilles n’étaient pas insérées dans les cartables, les crayons dormaient au fond du pupitre et des objets inutiles étaient apportés de la maison pour ainsi envahir le pupitre.

C’est alors que j’ai décidé de me débarrasser des pupitres et d’accueillir des tables dans ma salle de classe. Les élèves avaient désormais un panier chacun pour y ranger leur matériel pédagogique. Quelle merveille! Le panier, étant plus petit qu’un pupitre, ne pouvait contenir que l’ESSENTIEL. Ainsi, il était plus facile de le garder ordonné et plus visible à mes yeux pour faire certains rappels lorsque je voyais des feuilles mal rangées.

Les petits paniers permettent:

  • d’y insérer tout le matériel pédagogique nécessaire
  • de minimiser les objets inutiles à l’apprentissage
  • un accès rapide au matériel pour emporter à la table de travail

Vous remarquerez sûrement les couleurs des cartables et duo-tangs qui se répètent d’un panier à l’autre. En effet, le code de couleurs est une autre stratégie essentielle pour bien organiser l’élève.

Le code de couleurs permet:

  • de repérer rapidement le cartable pour la matière
  • de vérifier si les bons cahiers sont choisis pour l’étude à la maison
  • de s’assurer que le duo-tang ou cartable a été remis pour une correction de travail

Il ne faut pas oublier les intercalaires! Dans chacun des cartables, il importe d’y placer des intercalaires avec onglets. Ce système permet à l’élève de séparer ses travaux et fiches d’activités selon différents domaines dans chacune des matières.

Les intercalaires peuvent être utilisés comme suit:

  • Maths
    • les 5 domaines
    • activités 10 minutes
    • préparation aux évaluations ministérielles
  • Français
    • grammaire
    • lecture
    • écriture
    • activités 10 minutes
    • préparation aux évaluations ministérielles

Lorsque j’ai pris les photos pour cet article, nous étions à l’ère « avant la COVID-19 ». Dans ma classe, les outils de travail sont rangés sur des chariots et sont facile d’accès pour les élèves. Ces chariots sont habituellement placés à l’arrière de la classe et contiennent des paniers et des tablettes pour faciliter le rangement.

Sur les chariots, on y retrouve:

  • dictionnaires
  • Bescherelle
  • crayons à colorier
  • taille-crayons
  • ciseaux
  • colle
  • objets perdus
  • matériel de manipulation
  • livres de lecture
  • feuilles recyclées
  • manuels scolaires

Quelle est votre stratégie lorsqu’un élève est absent?

Je connais plusieurs enseignants qui vont simplement placer les feuilles distribuées sur le pupitre de l’élève ou les placer dans son casier. Cependant, je ne crois pas que ce soit une stratégie gagnante car trop souvent ces feuilles se perdent, d’autres élèves les prennent ou elles finissent dans la poubelle!

Depuis quelques années, j’ai créé mon propre système pour gérer les feuilles distribuées lors de l’absence d’un élève. Il s’agit tout simplement d’un bac comprenant des pochettes individuelles pour chacun des élèves. Ainsi, à son retour, l’élève se dirige vers le bac et récupère les documents qui y ont été insérés.

Le bac pour élève absent comprend:

  • des chemises individuelles identifiées
  • les feuilles distribuées pendant son absence
  • le courrier important pour les parents

Comment gardez-vous le contrôle des évaluations non terminées?

Une simple pochette me permet de repérer facilement les travaux en retard ou non terminés de certains élèves. Je garde cette pochette sur ma table de travail et aux yeux de tous. De cette façon, l’élève peut venir de lui même chercher son travail à compléter lorsqu’il a du temps supplémentaire.

La pochette pour les élèves en retard est utile pour:

  • les travaux à terminer
  • les élèves ayant besoin plus de temps
  • les élèves absents lors d’un travail
  • l’élève qui complète un travail avec l’enseignant(e) ressource

Combien de fois vous a-t-on demandé une autre feuille? « Madame, je ne trouve plus ma copie! » Après 23 ans en enseignement, on arrive à se trouver des petits trucs simples qui finissent par nous sauver beaucoup de temps. Voilà pourquoi je fais toujours une copie d’extra lorsque je me rends au photocopieur. Je vous le dis, cette copie vous sera utile un jour ou l’autre! Elle vous ménagera plusieurs pas vers le photocopieur et vous serez heureux de l’avoir sous la main! Il vous suffit de la ranger dans une pochette.

La copie d’extra est utile pour:

  • l’élève qui a perdu sa feuille
  • l’élève qui a mal fait son travail
  • l’arrivée d’un nouvel élève en classe
  • l’élève qui travaille avec l’enseignant(e) ressource

Bien avant la COVID-19, je me servais de Google Classroom pour l’organisation des travaux des élèves faits en ligne. Depuis mars, cette application est devenue le « cartable essentiel » pour chacune des matières.

Ce que j’aime de Google Classroom est que non seulement on peut créer une classe pour chacune des matières mais on peut aussi y insérer des thèmes. Ainsi, les travaux des élèves sont mieux organisés.

Par exemple, pour le cours de français, j’avais 3 thèmes:

  • écriture
  • lecture
  • grammaire

De plus, pour les présentations orales, Google Classroom facilite les choses en nous permettant de passer d’une présentation à l’autre très rapidement. Puisque tous les travaux des élèves se retrouvent au même endroit, on peut afficher en un seul clic les diapositives qui accompagnent la présentation de l’élève.

J’utilise Google Classroom pour:

  • les travaux à remettre en ligne
  • distribuer un gabarit à chaque élève
  • créer une feuille de route
  • donner des instructions pour l’élève
  • recevoir tous les travaux au même endroit
  • avoir un accès rapide aux travaux d’un élève à l’autre
  • donner de la rétroaction constructive à l’élève
  • obtenir un aperçu rapide des travaux rendus

Une autre façon efficace de ranger et partager les ressources pour l’élève est par le biais de Google Drive. Je peux facilement créer des dossiers pour différentes raisons.

Parmi mes dossiers partagés avec certains élèves, on y retrouve:

  • des versions PDF de certains documents pour les élèves avec besoins particuliers
  • des travaux modifiés pour respecter la différenciation
  • des textes de lecture partagés avec Read & Write
  • des vidéos de présentations d’élèves
  • des dossiers par matière et par élève

Enfin, mon dernier outil indispensable pour le partage de ressources avec les élèves est mon site de classe créé avec l’application Google Sites.

À partir de ce site, mes élèves peuvent y retrouver une panoplie de ressources pour les différentes matières. De plus, les parents ont également accès aux informations importantes du groupe classe tout au long de l’année.

Le site web de classe est utile pour:

  • partager les nouvelles du mois
  • afficher l’agenda de l’élève
  • offrir une gamme d’outils pédagogiques
  • permettre la lecture en ligne de nombreux livres et magazines
  • réviser les concepts étudiés à l’aide de jeux en ligne
  • partager des liens utiles (page Facebook de l’école, curriculum, code de vie, etc.)

Voici un aperçu de ma page d’accueil de mon site de classe de l’année dernière. Je vous invite à venir faire un tour en cliquant ici! (Certains dossiers ne vous seront pas accessibles puisqu’ils sont partagés avec les élèves seulement.)

Alors, voilà! Voici toutes mes stratégies efficaces pour m’assurer que les élèves sont bien organisés et qu’ils ont accès à leurs ressources pédagogiques rapidement et facilement.

Bien entendu, certaines de mes stratégies sont plutôt simples tandis que d’autres exigent plus de préparation. Le tout n’a pas été bâti dans la même année. Avec le temps et l’expérience, chaque enseignant peut réussir à construire un système qui fonctionne bien autant pour lui que pour son groupe d’élèves.

Au moment où j’écris cet article, je me rends bien compte que mes stratégies énumérées ci-dessus seront probablement changées ou modifiées pour la prochaine année scolaire. La COVID-19 est venue bouleverser nos pratiques et nos façons de faire. Toutefois, je suis convaincue que certaines de mes stratégies pourront vous être utiles dans un avenir rapproché.

N’hésitez pas à me partager vos idées! J’aimerais bien savoir de quelle façon vous aidez vos élèves à mieux s’organiser.

%d bloggers like this: